Participation de CRADDES ONG à la rencontre d’échanges entre le Directeur Régional de l’UNFPA et les organisations de jeunesse du Bénin

L’équipe de CRADDES ONG a participé à une rencontre d’échanges entre le Directeur Régional de l’UNFPA et les Réseaux et Associations de Jeunesse au Bénin, ce vendredi 03 Mars 2017 à l’hôtel AZALAI à partir de 13 heures 30 précises.
Cette rencontre a été une occasion pour l’UNFPA de s’adresser aux jeunes du Bénin sur leur contribution et leur rôle dans l’atteinte des ODD d’ici 2030 et dans la réalisation du Dividende Démographique. C ‘était aussi une opportunité pour poser des questions, recevoir des conseils et aussi partager des expériences pertinentes.
#Craddes#All4Gender#UnfpaBeninYouth#PutYoungPeopleFirst

En effet, le vendredi 03 mars 2017 s’est tenu dans la salle 01 de l’hôtel Azalai,  la rencontre entre le Directeur Régional Afrique de l’ouest et du centre  avec les OSC de jeunes au Bénin. Il répond au nom de Mabingue Ngom. Il était accompagné pour la circonstance du représentant résident Afrique de l’ouest de l’UNFPA le Docteur Koudaogo ouedraogo et du ministre des sports Oswald Homéki.

Plus de Cinquante association de jeunesse étaient présente dans la salle  dont notamment: CRADDES ONG, ROJALNU, ROAJELF, CROIX ROUGE, Give1 Project, Parlement des jeunes, AISEC, CLUB UEMOA, OCJ, JMAP, le réseau des femmes leaders, JEVEV ONG, la JCI Bénin pour ne citer que ceux là. Précisons que CRADDES ONG a été représentée à cette importantes rencontre par deux de nos collègues  et le compte rendu a été fait par Mr AMOUSSOU S. Audry. Prévu pour démarrer à 13h 30 mn, elle a enfin démarré à 14h 43mn.  On pouvait dénombrer plus de cent cinquante (150) jeunes présentes à cette rencontre.

Dans un premier temps le représentant résident à pris la parole pour s’excuser du retard criard observé et à saluer la jeunesse béninoise pour son combat de tous les jours au côté de l’UNFPA. Il a ensuite tenu à marquer sa grande joie d’accueillir au Bénin le Directeur régional Afrique de l’ouest et du centre de l’UNFPA et a mis l’accent sur l’objectif de la rencontre qui était que chaque jeune comprenne ce que s’est que le dividende démographique et aille en parler autour de lui, à sa suite le Directeur  Régional Afrique de l’ouest et du centre de l’UNFPA accompagné d’une foule de jeune au podium, a pris la parole et a exprimé combien était sa grande joie de se retrouvé au Bénin et de discuter avec la cible concernée qui est la jeunesse. Il s’est lui-même excusé du retard qui selon lui était pour la cause puisqu’il était en audience avec le ministre puis avec le président de la République. Pour lui le Bénin est un pays conquis puisque ayant compris l’enjeu qui est la contribution et le rôle des jeunes dans l’atteinte du dividende démographique. Il a notifié que le bénin est le pays dans lequel, il a eu cette facilité de tenir trois (03) rencontres en moins de 24 heures avec le président de la République et quatre (04) ministres du gouvernement. Selon lui le président de la république est résolument engagé dans les questions de gouvernances et  d’épanouissement  de sa jeunesse.

Après le plaidoyer sur la revue des 10 ans « No one left behind », les jeunes se doivent de prendre le devant et de s’affirmer. Ce slogan qui selon lui devrait être le fer de lance de chaque jeune après la parfaite réussite de 111ème  assemblée  générale des nations unies à Dakar, puis les rencontres de jeunes de Conakry et Bamako. Le problème de la jeunesse est un problème crucial. Sur 15 millions de jeunes en Afrique, seulement  2 millions arrivent à trouver un emploi et 13 autres millions laissés en rades et chaque année le taux s’accroit. Il a proposé que pour les projets à financer que les associations de jeunesse se mettent sur une plate  forme et converge leurs idées, ce qui lui faciliterait à lui la tâche que de répondre à plusieurs associations à la fois alors qu’il a 23 pays d’Afrique sous sa tutelle.  Il dit pour finir qu’il est un grand supporteur des questions du genre et est prêt à soutenir la jeunesse. Le ministre des sports a  quant  à lui pris la parole pour remercier le Directeur Régional Afrique de l’ouest et du centre pour sa présence au Bénin de même que les organisations onusiennes. Pour lui le dividende démographique  est une question d’actualité et chaque jeune devrait en faire une cause cruciale pour le développement de nos différentes communautés. Il a pour finir rassurer le Directeur Régional  de l’engagement du gouvernement du bénin et de sa jeunesse  dans l’atteinte des ODD et principalement du dividende démographique. A sa suite la parole a été donné aux associations pour posés leurs questions au Directeur Régional qui n’a pas manqué de donné des réponses satisfaisantes. Il a été aidé pour la circonstance par ses paires de la table officielle.

Compte tenu des contraintes d’ordre temporel, tous les jeunes n’ont pas pu poser des questions. Le tweet up qui devrait se faire entre le Directeur et les jeunes n’a pu réellement se faire. Il faut retenir au terme de la séance  que le message  a retenu l’attention des  OSC de jeunes présentes dans la salle et que l’exercice sera  de relayer l’information à travers les différentes communautés. La séance a pris fin à 16H 30 MN suivi d’un cocktail réservé à ce effet.

Publicités
BOURSE DE FORMATION EN AGROBUSINESS POUR JEUNES ENTREPRENEURS.

BOURSE DE FORMATION EN AGROBUSINESS POUR JEUNES ENTREPRENEURS.

OPPORTUNITE DE BOURSE AU BENIN : RECRUTEMENT DE 10 JEUNES ENTREPRENEURS POUR UNE BOURSE DE FORMATION EN AGROBUSINESS.

OBJET : En collaboration avec ses Partenaires et dans le cadre de la mise en œuvre du PROGRAMME D’APPUI A LA FORMATION ET A L’INSERTION SOCIO PROFESSIONNELLE DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNERABLES AU BENIN, CRADDES ONG recherche 10 Jeunes dynamiques pour une bourse de formation entrepreneuriale en agrobusiness. Il s’agit d’un stage de formation théorique (20%) et pratique (80%) dans un centre agropastoral de référence à ADJOHOUN, département de l’Ouémé au Bénin. Les bourses que CRADDES ONG et ses Partenaires offrent, couvriront les frais de formation, de suivis, de stage, des expérimentations, d’attestation de fin de formation et d’appui matériels pour l’installation après la formation. La durée de la formation est neuf (9) mois et sera sanctionnée par une attestation de fin de formation. Toutefois les boursiers sont responsables de leur frais d’hébergement et de restauration durant la formation. De même, les candidats doivent s’engager à résider dans la commune d’ADJOHOUN durant la formation. Lire la suite